Biblio Plus Populaires :

Nouveau :   Biblio Plus 

Trois Minutes à méditer

Trois Minutes à méditer, 3 minutes chaque jour, et tout change…

Trois Minutes à méditer : Voilà plus de deux mille ans que l’on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd’hui, les bénéfices de la méditation sont confirmés par de nombreuses études scientifiques.

Laïque et accessible, la méditation de pleine conscience se pratique dans les cabinets des médecins, à l’école, dans l’entreprise ou chez soi. Nous offrant sérénité, force et lucidité, elle nous aide aussi à résister aux maux de notre époque : égoïsme, matérialisme, dispersion digitale.

Issu de l’émission de France Culture Trois minutes à méditer, ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature.

Véritable traité pour entrer en amitié avec soi-même et avec le monde, il nous invite à un fascinant entraînement de l’esprit.

Si vous êtes débutant, ces exercices, présentés par l’un des pionniers de la méditation laïque en France, vous donneront le goût d’aller plus loin.

Si vous méditez déjà, ils peuvent être un moyen de rafraîchir votre pratique et de la faire vivre chaque jour.


Trois Minutes à méditer

La méditation est une pratique  très ancienne. Voilà plus de deux mille cinq cents  ans que l’on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd’hui, elle connaît un engouement qui tient à plusieurs facteurs  : nous disposons de méthodes de méditation laïques (pas besoin d’embrasser telle ou telle religion pour la pratiquer), faciles d’accès (on peut s’y initier en huit semaines environ, sans qu’il s’agisse d’une approche au rabais) et dont les bénéces ont été conrmés par de nombreuses études scientiques.

À ces trois caractéristiques  – laïcité, facilité et validation scientique – s’ajoute le fait que la méditation nous aide à résister aux grandes pollutions psychiques de notre époque  : matérialisme, consumérisme, dispersion digitale. En nous permettant de nous recentrer sur l’essentiel, la méditation mérite bien son appellation d’entraînement de l ’esprit.

Comment je suis venu à la méditation ?

Je suis médecin psychiatre, spécialiste des troubles émotionnels, c’est-à-dire des maladies liées au stress, à l’anxiété, à la dépression. Je me suis d’abord orienté vers leur traitement, par les médicaments, et, surtout, par les thérapies cognitives et comportementales (TCC), qui consistent à associer des mises en situation concrètes aux discussions avec le thérapeute. Puis je me suis peu à peu intéressé à la prévention de leurs rechutes, car dans ces troubles émotionnels, les récurrences sont, hélas, très fréquentes  : les patients doivent apprendre à réguler leurs émotions durant toute leur existence, c’est-à-dire à introduire dans leur quotidien des modications durables de mode de vie, de nouvelles habitudes, de nouvelles façons de vivre. Cela concerne l’alimentation, l’exercice physique, mais aussi leur style psychologique : leur façon de voir le monde, de traverser leurs émotions, de rencontrer les moments de bonheur et les moments d’adversité. C’est dans ce cadre que j’ai commencé à utiliser la méditation de pleine conscience avec mes patients.

Trois Minutes à méditer PDF

Une précision importante  : la pleine conscience est la méthode de méditation que nous utilisons aujourd’hui dans le monde des soins. Elle est d’origine bouddhiste mais a été modiée et laïcisée pour être utilisée dans des contextes de soins (je n’ai rien contre le bouddhisme, au contraire, mais nous n’utilisons tout simplement pas d’approche religieuse pour soigner). J’ai commencé à m’intéresser à la méditation à la n des années  1990, en découvrant les premières publications scientiques sur la question. Le hasard, dont chacun sait qu’il fait bien les choses, me permet alors de rencontrer Matthieu Ricard, qui répond à mes questions sur la méditation bouddhiste, m’aide à la découvrir, et m’informe qu’il est en contact avec certains des pionniers de l’époque, qui travaillent à étudier scientiquement la méditation. Je me forme donc avec eux, notamment Jon Kabat-Zinn et Zindel Segal. Puis je commence, dès 2004, à proposer cette méthode à nos premiers groupes de patients dans le service universitaire où j’exerce, à l’hôpital Sainte-Anne, à Paris. Les résultats sont enthousiasmants, pour nous comme pour eux. Nous avons aussi l’impression excitante de découvrir quelque chose de vraiment novateur, très thérapeutique mais allant au-delà, pouvant modier le regard sur la vie des soignants comme des patients.

Trois Minutes à méditer PDF Gratuit

You might also like